Bonjour à toutes et tous,

En revenant aux Pays Baltes j'ai retrouvé les cigognes, j'en aperçois tous les jours, soit dans leur nid , soit à la chasse dans les prés, au bord des plans d'eau …

Le 24 août sera le jour de leur départ et annoncera la fin de l'été. Sans calendrier, sans GPS, elles repartiront vers le sud pour l'hiver avec le souvenir de leur séjour en Lituanie, je suis un peu comme la cigogne a la différence que je change souvent de destination et que sans carte je serais bien ennuyé de me rendre quelque part ….

La cigogne

La cigogne est un grand symbole en Lituanie comme en Alsace!

On la vénère, on la protège, on l'admire! De nombreux contes, légendes, et films ("Un oiseau blanc avec des marques noires" - 1978) portent son nom.

La cigogne blanche, oiseau symbole de la région, est étudiée par plusieurs centres de recherche européens, et notamment par le Centre d'Écologie. Les chercheurs tentent d'y découvrir comment cette espèce gère ses réserves d'énergie en rapport avec sa migration annuelle en Afrique, mais aussi en rapport avec un comportement sédentaire de plus en plus fréquemment observé.

Avec une grande précaution, le secteur de couvée potentiel a été examiné. Les secteurs de couvée sont sous une garde soigneuse et sous le contrôle de la population!

La cigogne est un oiseau admirable et sensible. Pesant parfois plus de 4 kg et mesurant jusqu'à 1,20 m de hauteur, la cigogne blanche est un très bon planeur, grâce à l'envergure impressionnante de ses ailes, atteignant souvent plus de deux mètres. Comme tous les oiseaux échassiers de sa famille, la cigogne possède de très longues pattes dépourvues de plumes, lui permettant de chasser dans les zones humides. Elles sont rouge/orangées, comme son bec qui atteint jusqu'à 19 cm de long.

Le plumage de la cigogne blanche est uniformément blanc, et seules certaines plumes des ailes, les rémiges et les grandes couvertures, sont noires. Quand les ailes sont repliées, elles couvrent totalement les plumes blanches de la queue (rectrices), donnant ainsi l'impression d'une queue noire, ce qui lui est attribué par erreur sur de nombreuses représentations iconographiques. Les plumes noires sont particulièrement solides, assurant une bonne résistance des ailes dans les courants d'air. La mue, très progressive, est étalée sur plusieurs mois en fin de saison de reproduction et n'empêche pas les cigognes de voler.

Comme chez tous les échassiers, les longues pattes de la cigogne lui facilitent la chasse en terrain marécageux :pour passer au dessus des grandes herbes des prairies humides, pour apercevoir ses proies de loin ou pour se tenir à l'affût dans la faible profondeur de la berge d'un étang.

DSC00888

ob_897201_14-7-lituanie-7